Il était une fois le prix Joël Champetier…

Le prix Joël Champetier 2017

Depuis 2016, lors du festival des Utopiales à Nantes, la revue canadienne Solaris récompense une nouvelle francophone du prix Joël Champetier. Cette année, j’ai eu l’immense privilège de me voir remettre ce prix pour ma nouvelle « Le Contrat Antonov-201 ».

La cérémonie était animée par Jérôme Vincent, le patron d’Actusf, qui place en ligne un enregistrement audio de cette soirée. La remise du prix Joël Champetier se fait à la minute 23’20 par Jean Pettigrew, éditeur des éditions À Lire.

C’est le premier coup de projecteur médiatique d’importance sur mon travail.

Solaris, le 205, numéro d’hiver

Le Contrat Antonov-201

Vous pouvez dès à présent découvrir ce texte inédit dans le numéro d’hiver de la revue Solaris*, où j’ai de surcroît l’honneur de voir trois de mes romans chroniqués par Élisabeth Vonarburg, la Grande Dame de la science-fiction québécoise. (La 25e Heure, Le Chrysanthème Noir, et Paris-Capitale dont la présente nouvelle, « Le Contrat Antonov-201 », documente un des aspects).

Je dois dire que je suis à la fois impressionné et touché d’avoir vu mon travail passer entre les mains de si grandes figures… (encore une fois, un énorme merci à vous pour ces précieux instants de reconnaissance !)

(*la revue existe en version numérique en précommande dès à présent. La version papier du numéro 205 sera disponible en France -sauf erreur de ma part- à partir du 15 mars 2018)

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

La 25e Heure en numérique : l’épisode gratuit

La 25e Heure en numérique : l’épisode gratuit
« Ou comment découvrir les 77 premières pages en quelques clics ! »

Le saviez-vous ? Le premier 1/5e de La 25e Heure est disponible gratuitement en version numérique ! De quoi commencer votre lecture avant de vous laisser tenter par la suite  ;)

La 25e Heure

© illustration : elian-black-mor.com / graphisme : arsenic-et-bouledegomme.com

I

Pour continuer votre lecture…

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Le Chrysanthème Noir en avant-première !

Le Chrysanthème Noir en avant-première !

Chrysanthème-Noir

Petite surprise pour qui aura la chance de me voir à la Japan Expo de cette année : Le Chrysanthème Noir est en avance ! En effet, après un travail acharné (comme toujours !) et des corrections menées à grand train, j’ai la grande joie de vous annoncer que le deuxième et dernier volet de ces folles aventures sera donc en avant-première à la Japan Expo, du 7 au 10 juillet 2016

(Bonne nouvelle : il me reste une semaine pour dormir ^^).

Pour continuer votre lecture…

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Le nécrophone de Thomas Edison

le nécrophone de Thomas Edison :
Thomas Edison (c) Wikipedia

Thomas Edison (source : web) (pour en savoir plus sur le nécrophone : web)

Parmi toutes ces inspirations qui m’ont conduit à travailler sur La 25e Heure et le Chrysanthème Noir, le nécrophone de Thomas Edison (1847-1931) reste un symbole parlant. Savoir qu’un inventeur de la trempe d’un Edison se soit sérieusement penché sur la conception d’un appareil capable de communiquer avec les morts, qu’il a passé la fin de sa vie, soit plus de dix ans, à travailler dessus, et qu’il a été jusqu’à sommer son dernier assistant de bien rester à l’écoute au moment de sa propre mort.

C’est troublant.

« les réponses données à ces questions d’interactions entre le monde des vivants et celui des morts seront dans ce roman bien différentes de celles données dans la réalité… »

Pour continuer votre lecture…

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Le Chrysanthème Noir, en cours d’écriture !

masque-nb-ecranVoici quelques nouvelles du front !

L’écriture avance à triple cadence en ce début de mois de mai. Comme je le dis souvent, le plus dur est passé (conception, débroussaillage de la documentation, chemin de fer détaillé), il ne reste plus qu’à l’écrire, ce roman ! Bon, ne vous y trompez pas, ça reste un marathon de plus à courrir, et la ligne d’arrivée ne se rapproche juste pour me faire plaisir. Il n’y a qu’un maître mot : le TRAVAIL. Pour continuer votre lecture…

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

La carte originale d’Almenarc’h

Carte d'Almenarc'h originaleTous les possesseurs du grand format des Kerns de l’Oubli connaissent cette carte d’Almenarc’h , mais saviez-vous qu’à l’origine, une autre carte était prévue ? Une carte avec bien plus de détails sur les à-côtés de cette cité, que j’ai dû quelque peu simplifier (merci photoshop…) faute d’avoir la promesse d’une qualité de rendu suffisante ? Pourtant, certains reconnaîtrons des détails qui se sont échappés de cette carte pour rejoindre quelques badges collector…

Voici la carte originale d’Almenarc’h !
Pour continuer votre lecture…
Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Ayez le réflexe « editions-hsn.fr » !

Il se peut que certains points de vente (librairies physiques et outils en ligne) se trouvent en ruptures de stock le temps d’un changement de distributeur (courant septembre).

En attendant, n’hésitez pas à vous rendre sur le site des éditions HSN pour toutes commandes.

C’est en plus l’occasion de découvrir les titres des collègues !

Pour en savoir plus : http://www.editions-hsn.fr/

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest