La 25e Heure

La 25e Heure, une aventure policière et fantastique !

La 25e Heure est un polar fantastique dont l’ambiance générale peut faire penser à un Sherlock Holmes à la française. Nous sommes à Paris, en 1888, pendant la construction de la tour Eiffel, et c’est l’occasion de replonger dans cette ambiance fin XIXe tout en revisitant l’histoire des sciences et des inventions.

Si le roman se termine par la clôture de l’affaire officielle, l’histoire se poursuit et se termine par la seconde enquête de ce diptyque historique, Le Chrysanthème Noir ! (petit article par ici)
Viendra ensuite une tout autre affaire, dans un univers uchronique aux atours steampunk et rétrofuturistes… Paris-Capitale.

« Un Sherlock Holmes à la française »

EXTRAIT : pour lire les 30 premières pages

Interviews

– Actusf par ici

– Littevasion : par ici

Articles :

– La 25e Heure est sous presse !

– La couverture de La 25e Heure dévoilée !

Où commander :

  • Version papier : disponible à la commande dans toutes les librairies !
  • Version numérique : disponible sur l’ensemble des plateforme habituelles !(exemple)

caducee-blanc

La 25e Heure, un roman de Feldrik Rivat

© illustration : elian-black-mor.com / graphisme : arsenic-et-bouledegomme.com (petit touché peau de pêche et vernis sélectif)

4eme de couverture :

Décembre 1888. Alors que le bon peuple de Paris s’interroge sur cette tour que l’impérieux Gustave Eiffel fait édifier à grands frais, d’étranges rumeurs circulent dans les faubourgs de la capitale : les morts parlent !

Interpellé par la presse à ce sujet, le préfet de police M. Henry Lozé tourne en ridicule « les plaisanteries de quelques coquins ». Ainsi parle-t-il devant le beau monde, sous les feux électriques du parvis de l’Opéra Garnier. Mais, depuis l’ombre de ses cabinets, l’homme lance sur cette affaire les plus fins limiers de la République.

Pendant ce temps, l’Académie des sciences en appelle à ses éminents savants pour que la pensée rationnelle, une fois pour toutes, triomphe des ténèbres de l’obscurantisme.

Entre science, ésotérisme et enquête policière, cette aventure revisite l’histoire des inventions de la fin du XIXe siècle en leur prêtant de bien sombres desseins…

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

10 commentaires sur “La 25e Heure

  1. Bien le bonjour, ou bonsoir,
    j’aimerais offrir votre roman la 25° heure à ma voisine qui vous adore, est-ce que par chance vous prévoyez une séance de dédicaces bientôt vers La Défense, je vous ai raté la dernière fois :)

    Très bonne journée à vous,
    Anaïs

  2. Lors d’une séance de dédicace, j’ai découvert et ensuite dévoré la 25ème heure. Puis je vous en ai voulu de m’avoir laissé plusieurs mois sans nouvelle du petit Bertillon et j’attendais avec impatience la sortie du chrysanthème noir. Merci de m’avoir fait passer un si bon moment; désormais, je suivrai de près vos parutions et bien sûr, quand on aime on partage donc je partage sur la page face book de « accros steampunk ». Au plaisir de vous lire.

    Lucie Beauvisage

    • Ah, c’est chouette ! Merci, Lucie, pour votre commentaire ! J’avoue que c’était inhumain de laisser Bertillon dans une telle situation ;) (les lecteurs qui ont en main directement les deux volets ne connaissent pas leur chance !)
      J’espère vous emporter longtemps encore dans mes rêveries littéraires !
      À très bientôt,
      Feldrik
      (et merci pour le partage !)

  3. Bonjour je viens de terminer le chrysanthème noir et comme pour la 25eme heure je suis encore sous le choc. Franchement, votre histoire est d une audace incroyable et pourrait être totalement loufoque si elle n’était pas aussi bien construite et étayée. La reconstitution de l’époque, le style, le sérieux des explications, ainsi que la description soignée des personnages font de vos livres un véritable plaisir de lecture. J attends avec impatience la parution du 3ème tome de cette série. Merci à vous

    • Merci, Zakine, pour ce retour de lecture ! J’ai pris un grand plaisir à travailler sur ces deux volets, restituer ces ambiances de cette Belle-Époque naissante, et à donner vie à mes personnages : reste à partir maintenant vers l’uchronie, et surtout, à faire les bons choix narratifs ! Car devant le grand nombre de possibles, le plus dur va être maintenant de resserrer la focale autours d’une histoire parmi cent, et ne développer que certains aspects de cet univers naissant… Bref, il y a du pain sur la planche !

  4. Bonjour,

    Pour commencer je tiens à vous remercier pour cet oeuvre qu’est La 25e Heure. J’ai pris un réel plaisir à suivre cette enquête dans un Paris fin XIXe dans lequel on se plonge sans peine.
    Nos deux amis LACASSAGNE et BERTILLON forment un duo à la HOLMES et WATSON bien de chez nous, le personnage de LACASSAGNE me faisant d’ailleurs penser à son homologue outre manche mais dans la version télévisuel, celle de ELEMENTARY.
    D’un bout à l’autre de ce livre je n’ai en rien été déçu bien que je sois resté sur ma faim…
    En fermant ce livre j’ai eu la même sensation qu’à la fin du film INCEPTION ou après la lecture d’un livre de Philip Kindred Dick, un mélange d’extase et de perplexité.
    Est-ce parce que j’approchai de la 24e heure que ce fourbe de MORPHEE m’incitait à refermer ce livre mais que j’ai lutté afin de connaître le dénouement de cette affaire que ne suis pas parvenu à interpreter la fin de ce bijoux du polar fantastique…j’en suis frustré.
    Quand à la seconde enquête qui sortira en ce mois de septembre, vous avez annoncé vous diriger plus explicitement dans l’uchronie qu’est le stempunk. J’espère sincèrement que vous n’en abuserez pas comme tous ces auteurs qui ont travesti le genre car c’est justement cette mince frontière entre la réalité dépeinte par vos soin et le subtil fantastique de votre oeuvre que j’ai aimé.
    N’ayant pas su interprété la fin de votre première enquête je doute de mettre la main sur la seconde, d’autant que je m’étais attaché à nos deux amis et qu’à mes yeux ils sont tel le chat de schrödinger.
    Pour l’instant je retourne à mon premier amour à savoir l’héroic-fantasy et peut-être acquérir vos oeuvres.

    Merci d’avoir pris le temps de me lire.

    Cordialent,

    Marvin C.

    • Merci pour ce message, Marvin !
      Et pour ce retour de lecture ! Pour répondre à vos questions, Le Chrysanthème Noir répond complètement à La 25e Heure. Comme vous l’avez remarqué, si l’enquête centrale trouve sa résolution dans La 25e Heure, les enjeux développés en arrière-plan n’en sont qu’à leur balbutiements (nos policiers ont soulevé un tapis, découvert une trappe, mais il n’ont fait que l’entrouvrir).
      Le Chrysanthème Noir, comme son nom l’indique, vous permettra de plonger dans l’envers du décors. Il sera plus fantastique (au sens XIXe du terme), et plus scientifique (également au sens XIXe du terme). Vous ne serez donc pas de plain pied dans l’uchronie, dans le sens où Paris reste Paris, mais depuis un certain spectacle de la 25e Heure, rien n’est plus vraiment comme avant.
      (L’uchronie pure sera dans Paris-Capitale, le projet suivant. Un projet (one shot) qui s’appuiera sur les fondations posées ici pour aller franchement dans de la SF/rétrofuturiste…)

      Enfin, pour le compte, la fin du Chrysanthème Noir apporte 100% des réponses auxquelles un lecteur curieux est en droit de s’attendre.

      À très bientôt pour de nouvelles aventures !

      Feldrik

      • Merci pour vos réponses, je vais patiemment attendre le second volume et me procurer la trilogie des Kerns de l’oubli.
        Bonne continuation.

  5. Bonsoir,
    Avec ma maman, nous avons découvert votre roman la 25eme heure, et la maison d’édition sur la Paris Comics Expo.
    Fans des romans uchroniques, nous avons craqué ce jour là ^^
    je viens de finir votre roman et je suis enchantée ! L’écriture au présent déroute les premières lignes et puis on est happé par l’histoire !
    L’histoire est très vivante et très documentée, On visualise vraiment ce Paris de 1888.
    J’ai vraiment hâte de découvrir la seconde enquête, et je suis enchantée d’avoir découvert un nouvel auteur français de talent…

    • Chouette ! Merci pour ce retour à chaud qui me fait très plaisir ! Je me suis beaucoup amusé avec ce roman ;) (et j’ai beaucoup appris sur la période : cette fin de XIXe est riche et étonnante, et trop peu enseignée à mon sens. Elle explique pourtant en grande part le pourquoi du comment de l’évolution de notre société actuelle)
      En tout cas, au plaisir de vous retrouver pour d’autres aventures !

      En attendant, je vous souhaite beaucoup de bonnes lectures,
      Bonne soirée,
      Feldrik
      (ps. avec la seconde enquête, je serai plus encore dans le côté uchronique ;) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.