Il était une fois le prix Joël Champetier…

Le prix Joël Champetier 2017

Depuis 2016, lors du festival des Utopiales à Nantes, la revue canadienne Solaris récompense une nouvelle francophone du prix Joël Champetier. Cette année, j’ai eu l’immense privilège de me voir remettre ce prix pour ma nouvelle « Le Contrat Antonov-201 ».

La cérémonie était animée par Jérôme Vincent, le patron d’Actusf, qui place en ligne un enregistrement audio de cette soirée. La remise du prix Joël Champetier se fait à la minute 23’20 par Jean Pettigrew, éditeur des éditions À Lire.

C’est le premier coup de projecteur médiatique d’importance sur mon travail.

Solaris, le 205, numéro d’hiver

Le Contrat Antonov-201

Vous pouvez dès à présent découvrir ce texte inédit dans le numéro d’hiver de la revue Solaris*, où j’ai de surcroît l’honneur de voir trois de mes romans chroniqués par Élisabeth Vonarburg, la Grande Dame de la science-fiction québécoise. (La 25e Heure, Le Chrysanthème Noir, et Paris-Capitale dont la présente nouvelle, « Le Contrat Antonov-201 », documente un des aspects).

Je dois dire que je suis à la fois impressionné et touché d’avoir vu mon travail passer entre les mains de si grandes figures… (encore une fois, un énorme merci à vous pour ces précieux instants de reconnaissance !)

(*la revue existe en version numérique en précommande dès à présent. La version papier du numéro 205 sera disponible en France -sauf erreur de ma part- à partir du 15 mars 2018)

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Retrouvez “Il était une fois le prix Joël Champetier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.