Étrangetés du monde des Kerns

Étrangetés du monde des Kerns

Liste des éléments inhérants au monde des Kerns de l’Oubli, agrémentés de petits dessins aquarellés par mes soins

glossaire-sepia1glossaire-sepia2glossaire-sepia3glossaire-sepia4glossaire-sepia5glossaire-sepia6glossaire-sepia7

pastille01

Aaltus (les hauts plateaux de l’) Ils culminent à près de 3200 pas et dominent les océans Liberyan et Astrakan. Leur végétation rase est composée d’algues terrestres et de tapis de plantes carnivores. Des vents violents balaient leurs étendues minérales, et les nuages ne semblent jamais quitter les lieux
Acastra Poison sahaméen qui supprime toute virilité et fertilité d’un homme
acéron Légumineuse dont les fibres servent à fabriquer les bandelettes utilisées par les embaumeurs d’Almenarc’h
Acian Don et création du Sage-Guerrier Acian. C’est une liane aux fleurs violines bien connues pour offrir des tisanes au goût suave et fruité. Le nectar frais est très prisé mais il doit être consommé dans les fleurs fraiches. Un alcool raffiné en est tiré. Ses fibres, une fois traitées par rouissage, deviennent aussi résistantes que du fil d’acier. Elle permet de faire du cordage, du filin.
Aciane Épée confiée à Erkan par Awana. Forgée en Cytral, cette lame est d’un autre temps. Elle est douée d’une intelligence propre. Elle vit en osmose avec son porteur. Simple d’aspect, lame droite à double tranchant, plus éclatante que de l’argent, une garde formée de deux dragons filiformes, une poignée lisse, un pommeau rond. Elle se dématérialise et disparaît complètement, pour n’apparaître que sur ordre, ou lors d’un danger imminent.
Almen L’Almen est un fleuve qui prend sa source sur les pentes de l’Altama, le plus haut sommet des Kerns. Il est issu de la fonte du glacier de l’Aigle. Ses eaux sont sacrées pour les Alménaréens, qui voient en elles le symbole de la vie. L’Almen est fort, vigoureux, noble, et c’est pour ces raisons que les Alménaréens aiment à dire que dans leur sang, coule les larmes d’Almen.
Almenarc’h Cité-état considérée comme un des lieux où l’Homme a su faire montre de toute l’étendue de son génie.
Almenburh Épée des Grands Gardiens d’Almenarc’h, forgée dans l’acier des mines de la cité, aux fondements de celle-ci. L’arme est lourde, parfaitement équilibrée, et réputée inusable.
AlmenKaraï C’est un artefact venant des fondements d’Almenarc’h, ciselé dans une roche-gemme inconnue, par Karaï le Premier. Son nom sahaméen est Ramsara, la Pierre des Rois.
Altama (le pic) C’est le plus haut sommet du monde des Kerns. Il domine les massifs de l’Ayala (ou massifs ayalens). Il est une des divinités les plus respectées par les Alménaréens qui voient en lui un point le doigt de la terre touchant le ciel. Il fait partie du blason d’Almenarc’h, symbolisé par un triangle surmonté du disque solaire.
Altank (l’) Fleuve jumeau de l’Almen, prenant sa source sur les flancs est de l’Altama. Il se jette dans le lac de Cross.
Armure des Rois Blancs (l’) Donnée à Erkan par Awana, toute de cytral, elle ne se matérialise que sous l’impact
Arc’h (le quartier d’) Quartier troglodytique creusé dans le flanc nord (exposé sud) du plateau de l’Aaltus. Ce quartier domine le lac Almen de plus de 400 pas, et outre sa galrie principale, s’étage d’un pêle-mêle de ruelles et habitations suspendues au-dessus du vide. Une galerie défensive double la galerie principale pour permettre l’acheminement des archères d’élite de la cité jusqu’aux meurtrières de la porte des Plateaux. Ces quartiers sont également connus pour ses chasseurs de brume (qui capturent les embruns des chutes dans des filets, pour alimenter en eau ces quartiers suspendus), ou encore, pour son immense pont suspendu qui permet de rejoindre l’île d’Almenarc’h.
Athanor Épée des Rois d’Almenarc’h, sœur d’Almenburh, forgée par le même forgeron
Barrière (la Grande Barrière de Baraï) Immense muraille de pierre qui défigure le continent parthial. L’Alliance du Nord, le roi Ulnhor d’Almenarc’h en tête, a commandé son édification pour stopper l’avancée des Hordes de Saham. Certains disent qu’elle fut érigée en une nuit, mais qui peut les croire ?
Barkan (les déserts de) Autrefois riches et fertiles, les terres de Mirand’Ar ne sont aujourd’hui plus qu’un immense désert de cendre et de poussière. Nul homme ne peut mettre un pied dans ces terres maudites, sans être pris d’assaut par les spectres des maudits de Barkan. Cette désertification aussi soudaine que catastrophique a mis fin au conflit de la Grande Guerre
bâton Commandement (le) Bâton de pouvoir des Rois d’Almenarc’h. Celui-ci peut frapper de mort ou d’étourdissement l’individu qui viendrait à le menacer
Carmak Capitale du royaume de Saham. La pierre est plus rare que l’or, à Carmak, aussi toutes les constructions sont faites en terre. Terre battue, compactée, cuite, céramique, briques vernissées, elle se décline sous toutes ses formes jusqu’à dresser l’imposante arcitecture du palais de Carmak, et ses murailles épaisses de plusieurs dizaines de pas
catacombes du Peuple (les) Lieu où les Alménaréens dorment pour la nuit éternelle. Les officiants embaument et momifient les corps des plus riches, et les places dans des alcoves funéraires dans le ventre de l’Aaltus.
Cinq Chutes (les) Nom consacré des chutes d’Almen, symbole d’Almenarc’h largement repris sur les armoiries des nobles de la cité, et sur le blason officiel.
chambre des Murs-Sourds (la) Pièce tenue secrète où le Roi d’Almenarc’h peut communiquer avec l’Esprit de la Terre, à l’abri des indiscrets. La porte se découpe dans la roche brute, au contact de la paume, et tombe en une flaque de mercure.
Crypte des Cercles (la) Lieu des plus secrets, renferment les reliques et/ou sépultures des initiés de la cité d’Almenarc’h
Cytral Alliage de métaux des temps anciens, animé d’une intelligence propre qui échappe au commun des mortels, comme au dernier des initiés. Cette matière a une mémoire des formes et ne peut être brisée.
Détenteurs (les) Second Cercle d’Almenarc’h, composé de 12 hommes dont le le plus vieux est nommé Doyen.
Envol (l’) Il s’agit du point d’envol des cinq chutes d’Almen, une des composantes du blason d’Almenarc’h et symbole du pouvoir.
Gawa Ou Pierres Noires. Artefacts dont l’usage est réservé à une poignée d’initiés de Saham, elles ont la particularité de renfermer et accumuler du Shå. Leur origine remonte à l’avant-Saham
Gardiens (les) Cinquième Cercle, ou Premier Cercle Extérieur d’Almenarc’h. Non initié aux secrets de la cité, ils ont pour charge de dirriger la Garde d’Airain, corps d’élite de l’armée d’Almenarc’h. Au nombre de 12, le plus vaillant, nommé Grand Gardien, a la charge supplémentaire de les superviser tous.
Gardiennes (les) Au nombre de 4, ce sont des éperons rocheux, vestiges du plateau de l’Aaltus, qui séparent les eaux du fleuve Almen avant que celui-ci ne se jette de ses 800 pas en prenant son envol au-dessus du lac d’Almenarc’h
gourdose et gourdosier Arbre fruitier endémique aux terrasses d’Almenarc’h, produisant des fruits en forme de poire effilées, à la peau très dure. Sa chair juteuse fermente doucement pour devenir un alcool prisé des marins. Plus la gourdose voyage, plus son alcool est fort.
Guerrisseuses (les) Troisième Cercle d’Almenarc’h. Organisé en matriarcat, ce Cercle est composé de 12 femmes dont la Matriarche est aussi Reine d’Almenarc’h.
Happeur Noir Membre éminent de l’Ordre Mortuaire, dont la fonction est d’avoir la charge d’un temple des Morts. Il collecte l’énergie des morts, ainsi que l’âmes et la mémoire des Sahaméens les plus remarquables
Imputraï Le Sage-Guerrier Imputraï, en mourant, a fondu son âme dans l’objet de sa création : un arbre aux futaies multiples et massives, flanqués de multiples contreforts, dont le bois, en séchant, garde sa souplesse tout en prenant la solidité de la pierre. Le Premier fut planté au sommet de la tour du castel, à Almenarc’h. Arbre aujourd’hui plusieurs fois millénaires, il symbolise aussi la sagesse des ancêtres de la cité.
judmarc Succédané de café
Kamana Terme et vêtment sahaméen, entre la robe celtique et le kimono japonais
Kardass Poison sahaméen qui foudroit un homme, il ronge l’estomac et le liquéfie en un temps reccord.
Kar’Saham Nom sahaméen du désert de Barkan
majane Arbuste dont les feuilles, mâchées par les débardeurs des canyons de l’Almen, gardent du sommeil et de la faim. Elles sont aussi euphorisantes pour les consommateurs modérés, avec des effets de psychotrope.
Mirand’Ar Royaume aujourd’hui disparu sous les cendres du désert de Barkan, autrefois riche et prospère.
méridions Zone géographique située dans les zones méridionnales du monde des Kerns, miroir des septentrions
Murs-sourds (la chambre des) Pièce secrète du palais d’Almenarc’h dont l’usage était traditionnellement réservé aux Rois de la cité. Toutes les énergies du lieu se concentrent ici, permettant au Roi d’élever son esprit jusqu’à l’Esprit Père de la Terre
Marsam Animal mythologique vivant autrefois dans le royaume de Mirand’Ar. Éléphant proche du mammouth par sa taille, de peau blanche comme nacre, aux défenses pourpres, il était autrefois chassé par les rois  de Saham pour son ivoire. Ces derniers se faisaient des implants d’os ou d’ivoire de marsam pour signifier la grandeur de leur rang. Certains happeurs noirs de Saham font de pareils implants.
Myceler Poisson volant créé par le Sage-Guerrier éponyme. Ce poisson, rapide et puissant, sert de cibles mouvantes aux archères d’Almenarc’h. Sa chair est légèrement saumonnée.
panacées (les) Il existe une hiérarchiechez les plantes vertueuses :
– aromatiques (miam, bon goût)
– simples (qui ont des propriétés thérapeutiques)
– panacées (qui ont des propriétés thérapeuthiques presque « magiques » et miraculeuses : les alchimistes et les moines ont cherchés pendant des siècles la recette de la « panacée universelle », sorte d’elixir capable de guérir toutes les maladies du monde)
Pierre des Secrets (la) Pierre que les Matriarches du Cercle des Guérisseuses se transmettent, désignant par là leur successeur.  Cette pierre renferme le secret de la Stellamancie.
Prêtre Noir Membre de l’Ordre Mortuaire de Saham, dont la fonction est de collecter l’énergie des morts de Saham
pourpre La pourpre de Saham est un mélange de poudre de pierre et de plantes pilées, dont les propriétés sont d’exalter les hommes au combat. Elle est appliquée sur les parties dénudées du guerrier de Saham, et symbolise la virilité, la fertilité masculine et la force brute.
Ramsara Cf AlmenKaraï. En terre de Saham, elle trône sur le crâne des rois. Elle est le symbole de leur royauté. Son effet dévastateur permet au roi de Saham de garder le pouvoir sur n’importe quel membre de l’ordre des Prêtres Noirs.
Sages-Guerriers (les) Premier Cercle d’Almenarc’h, composé de 12 membres, dont le premier est le Roi en personne.
Saham Royaume félon, vengeur et belliqueux, il envoie chaque automne ses Hordes moissonner les septentrions. Du moins le faisait-il jusqu’à la Grande Guerre…
Sawa Soie sauvage de Saham
Šhå Énergie primordiale, brique initiale de toutes choses. Suivant sa concentration et  son degré vibratoire, se trouvent déclinées toutes les matières, de la pensée la plus subtile, à la roche la plus vile. Les Sages-Guerriers en manipulent les éléments libres et sauvages voletant dans les airs, allant jusqu’à phagociter des pans de matière inscrits dans le paysage en cas de nécessité. Les Prêtres Noirs de Saham, dépourvus de cette faculté, volent cette énergie chez les hommes, morts ou vifs.
Šhåman Autre nom du Sage-Guerrier
Šhåmanie Science de la manipulation du Šhå
Stellamancie Art divinatoire des Guérisseuses d’Almenarc’h, permettant de connaitre le passé, le présent et le futur d’un homme en suivant la course de son étoile tutélaire (l’Étoile-Siège de l’âme)
temple de la Connaissance (le) Lieu suspendu entre les Cinq Chutes et le palais d’Almenarc’h, renfermant la bibliothèque éthérée du Cercle des Détenteurs. Ces derniers consignent ici dans des alvéoles, la mémoire de chaque défunt d’Almenarc’h, et plus encore.
Tixil Ou Plante de l’Oubli, herbe des Veilleurs. Respirer ses fumées provoque une amnésie profonde et totale. Les effets ne sont pas permanents et obligent à un suivi des personnes traitées, en leur faisant respirer de nouveau ces fumées en cas de retours de mémoire.
triptère argenté Oiseau des côtes alménaréennes pourvu de trois ailes. Deux à l’image des sternes arctiques, et une dorsale dont la fonction est de pouvoir ajuster la direction de l’oiseau lors de ses plongeons vertigineux. Ils nichent au sommet des falaises, ou sur des pitons perdus en pleine mer. Ses œufs sont très recherchés par les gourmets.
vamptère Aberration de la nature et animal de légende ressemblant d’aspect à une panthère noire, mais dont le corps absorbe la lumière. Ses yeux se fendent en puits sans fond aspirant la substance vitale de sa proie. Pas un homme vivant ne peut se vanté avoir vu une vamptère.
Veilleurs (les) Quatrième Cercle, ou Second Cercle Extérieur de la Cité d’Almenarc’h. Ils sont initiés aux secrets de la cité et ont pour fonction de veiller à ce que le reste du monde ne le soit pas. Ils sont au nombre de 12. Ils sont à la fois tueurs, espions, ambassadeurs, informateurs et chasseurs d’hommes.

pastille01

Merci pour le partage ;) Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.